Trois mois du Val d’Orbais : topo convivial avec l’hôte des lieux!

Trois mois du Val d’Orbais : topo convivial avec l’hôte des lieux!

Trois mois déjà que le Val d’Orbais ouvrait ses portes aux premiers résidents à Perwez. Inauguré par Emile (88 ans) tout sourire, ce sont 35 autres seniors qui l’ont aujourd’hui rejoint à la maison de repos. A côté, des joyeux voisins ont aussi pris place dans 16 des 20 appartements disponibles à la résidence-services juxtaposante. 
Retour sur les trois premiers mois riches en challenges du Val d’Orbais au travers d’une interview découverte de la principale hôte des lieux : Valérie Dangremont, directrice du site.

« La vie s’installe doucement mais sûrement à la maison de repos du Val d’Orbais, le tout dans une ambiance positive tant du côté des résidents que du personnel !» raconte la directrice du site ! Nourrie par les idées et l’énergie d’un groupe de résidents dynamiques, cette bonne humeur contagieuse porte aussi les résidents pour qui l’arrivée en maison est plus délicate. Un esprit familial qui motive également le personnel emballé par l’éclosion de nouveaux projets : ateliers peinture, jardinage pour la création d’un potager, apéros notamment mojito (avec la menthe du potager bien sûr !), petits dej’ étoilés, jeux de cartes…
Après une ouverture challengée par le covid,  Mme Dangremont voit un aspect positif à cette crise, pouvoir être disponible et proche de ses résidents. Un objectif cher à son cœur qu’elle remplit notamment grâce à un système de visites encadrées qui demande moins de gestion.


Une maison de repos chaleureuse, ouverte sur l’extérieur

« Les résidents passent beaucoup de temps dans les espaces communs où ils se rencontrent. » C’est une agréable constatation pour la maison du Val d’Orbais qui se voulait être un lieu de vie ouvert sur l’extérieur. Puisque la volonté était d’avoir, dès son ouverture, une maison conviviale remplie de vie, les résidents se sont installés, regroupés, dans les chambres et espaces communs du premier étage. Porté par l’effervescence, les projets et activités se multiplient et s’étendent hors des murs avec les beaux jours qui arrivent. Si le terrain de pétanque n’a pas encore été inauguré, ça ne saurait donc tarder.

Service sécurisé, l’unité spécifique pour personnes désorientées « Cantou » a elle aussi ouvert dernièrement pour accueillir ses six premiers résidents. « Une ouverture magique dans la bonne odeur de café pour se sentir comme à la maison !» Le personnel et la direction étaient aux petits soins pour cette fameuse entrée. Les résidents ont emménagé sereinement dans leurs propres espaces de vie : jardin paisible, salle à manger et salon communs. Dans cette unité spécialisée, tous les repas sont partagés ensemble renforçant encore un peu plus ce chouette esprit de collectivité.


Une équipe qui prend aussi ses marques…

« Infirmière ou architecte !», voilà ce que Valérie rêvait de devenir toute petite. Directrice du Val d’Orbais, elle combine aujourd’hui les deux puisqu’elle profite de ses compétences antérieures d’infirmière pour construire une maison de repos accueillante. Un amusant constat qu’elle tire aujourd’hui, elle qui a toujours voulu « faire partie de la vie des gens » sur le long terme et non, de manière passagère, comme en milieu hospitalier. Un défi professionnel captivant rempli d’inconnues mais surtout de découvertes. Epaulée par une équipe impliquée, la directrice observe que tous prennent bien leurs marques dans cette ambiance constructive et bienveillante chère aux valeurs de MMI. « Je le vois chaque jour ! », Valérie peut aussi compter sur le soutien et l’expérience de ses collègues de l’asbl MMI. Comme elle le dit : « La mayonnaise prend ! » et le challenge à l’avenir reste donc d’accueillir de nouveaux arrivants dans la maison (90 lits à terme) tout en gardant cet esprit familial, de proximité construit et ressenti tant par les résidents que le personnel.


La « minute décalée » de Valérie Dangremont

Amusée de vous faire découvrir que, le chocolat, très peu pour elle, Valérie vous livre en toute convivialité quelques infos inédites au travers de quatre questions décalées.
Pssss, elle tient quand même à rassurer les familles qui lui ont offert des pralines : elle a une super équipe qui l’aide à finir les ballotins ;)

  • La chanson pour booster le moral des résidents serait ?

Chantonnant et se déhanchant timidement, Valérie révèle que "J'irai au bout de mes rêves" de J.-J. Goldman est le son qui lui donne le peps le matin.

  • Le film à faire visionner absolument aux résidents ?

« Bienvenue chez les Ch’tis ! » Originaire de Tournai, le fromage qui sent pas bon dans le café le matin, c’est tout elle ! Un film qui s’ajoutera à la bonne humeur au Val d’Orbais et qui met bas aux préjugés.

  • Le dessert à mettre de toute urgence au menu du Val d’Orbais ?

Sans hésiter, c’est le misérable car Valérie avoue très bien les réussir. Elle donnera la recette au chef coq du restaurant du Val d’Orbais!

  • Le livre le plus marquant à recommander aux résidents ?

Son tout premier livre, lu du haut de ses 11 ans. Il lui a donné la passion de la lecture : Le crime de L'Orient-Express de Agatha Christie.


Posté le 06 avr. 2021 • Retour aux articles
Partager :

Bienvenue chez vous !
Découvrez nos différents lieux de vie dans le Hainaut, à Bruxelles et dans le Brabant Wallon
Contactez-nous Pôles géographiques